Après avoir étudié avec Régine Crespin et Gabriel Bacquier au Conservatoire de Paris, Jean-Luc Chaignaud entre à l' école d'art lyrique de l'opéra de Paris ou il assiste aux masterclasses de Christa Ludwig et Hans Hotter.
1988 est l'année des débuts de sa carrière internationale avec la Marche de Radetzsky du compositeur René Koering, Belcore/Elisir d’amore au Mai Musical de Bordeaux.
Il se produit en récital aux côtés de la mezzo-soprano Christa Ludwig au Théâtre du Châtelet, au Festival Ossiachersee en Autriche.
Pour la Deutsche Grammophon il enregistre en 1989 le rôle de Silvano dans "Un ballo in maschera " avec le Wiener Philharmoniker sous la direction de Herbert von Karajan et est engagé pour interpréter ce rôle au Festival de Salzbourg en 1989 et 1990 sous la direction de Sir Georg Solti.
En 1991, il devient membre de l’Opéra d'état de Vienne, où il est amené à chanter les grands rôles de son répertoire : Marcello / Bohème , Belcore / Elisir d'amore, Almaviva/Les Noces de Figaro, Cosi fan tutte, Don Giovanni /Rôle titre, Escamillo / Carmen, Fedora, Manon, Figaro/ Barbier, Madame Butterfly, ...
En 1992, il fait ses débuts au Deutsche Oper Berlin et à l'Opéra d'état de Hambourg dans "Le Nozze di Figaro» et au Festival de Bregenz en Escamillo/Carmen. Il chante aussi le rôle de Belcore/Elisir d’amore à l’Opéra de Vienne aux côtés de Luciano Pavarotti, puis en 1993, il débute à la Scala de Milan dans Ford/Falstaff sous la direction de Riccardo Muti, rôle qu’il sera amené à interpréter à l’Opéra de Vienne sous la baguette de Seiji Ozawa, tout comme le rôle de Yeletski/La Dame de Pique.
Il se produit dans toutes les grandes maisons d’opéra, notamment à Vienne, Berlin, Munich, Hambourg, Bonn, Cologne, Dresden, le Festival du Schleswig Holstein (sous la direction de Christoph Eschenbach), Paris (Théâtre du Châtelet sous la direction de Pierre Boulez), à l’Opéra Bastille, le Festival d’Aix en Provence, Bregenz, Covent Garden, La Fenice, Florence (direction Giuseppe Sinopoli), Liceu de Barcelone (direction Bertrand de Billy), Genève, Tel Aviv, Houston etc….
Viennent alors les débuts au Metropolitan Opéra de New York en 2000 dans une série de représentations de La Bohème (rôle de Marcello); il sera réinvité en 2005/2006 pour interpréter Escamillo sous la direction de Philippe Jordan et pour le broadcast de Manon de Massenet (rôle de Lescaut) avec Renée Fleming dans le rôle titre.
L’Opéra Bastille s’attache sa collaboration en 1990, tout d’abord avec le rôle de Chorèbe dans les Troyens de Berlioz sous la direction de Myung Whun Chung ; il sera réinvité régulièrement, notamment pour  Lescaut/Manon Lescaut sous la direction de Antonio Pappano, La Bohème/Marcello, Escamillo/Carmen Manon/Lescaut, Michonnet/Adrienne Lecouvreur aux côtés de Mirella Freni etc…
Parmi ses plus récentes apparitions, citons Escamillo / Carmen à oslo, Mephisto /Damnation de Faust en Estonie, Bartolo / Barbiere di Siviglia à l’Opéra de Nice, le Comte/Nozze di Figaro à l’Opéra de Lausanne, Sharpless/Madama Butterfly au Théâtre du Capitole de Toulouse, Germont/La Traviata à Athènes, Belcore/Elisir d’Amore et Hamlet rôle titre au Liceu de Barcelone, Garibaldi en Sicile au Teatro San Carlo de Naples sous la direction du compositeur Marcello Panni, Arabella au Deutsche Oper de Berlin, Valentin/Faust à Bilbao en version concert, Mephistophele dans la Damnation de Faust à Göteborg, Bilbao, Tallin et en tournée avec l’Orchestre de Bretagne, Elias de Mendelssohn à Tours.
Parallèlement à sa carrière de chanteur, il donne des Masterclasses dans diverses villes européennes, notamment Oslo, Genève, Copenhague, Paris, mais aussi en Chine.​
 

Jean-Luc Chaignaud,

baryton