Jeudi 21 Juillet, 19h30 : Concert musique de chambre

Quatuor et quintette auront la part belle sans oublier une petite respiration avec le sublime duo piano violon de la sonate de Beethoven, dite “le Printemps” dont nous donnerons deux mouvements étant donné sa durée intégrale. C’est avec cette oeuvre et sa sonate “A Kreutzer” que Beethoven modifia de façon irréversible l’histoire de la musique de chambre.

 

Vendredi 22 Juillet, 19h30 : Concert musique de chambre Avec la musique de chambre, le piano est traité à l’égal des autres instruments, mais il peut aussi devenir soliste. Et c’est avec sa dernière “mue technique” le cadre métallique, employé chez Pleyel ou Erard, qu’il prend son envol avec Chopin ou Liszt. L’année 2011 est justement l’année Liszt, à qui nous rendrons hommage avec un Méphisto valse, qui narre musicalement l’épisode du Faust de Lenau. N’y aurait-il pas du Paganini dans ce cheval de bataille des grands virtuoses, que représente cette oeuvre ? Mais coupons court notre discours, le soliste s’avance … ​

Dimanche 24 Juillet, 19h30 : Quelques notes et puis s'en vont

“Quelques notes et puis s’en vont” est un concert scénographié dans l’esprit du concert donné sur le thème de Chopin en la Cathédrale Saint Siffrein en 2010. La parole est donnée aux notes qui s’expriment librement dans des oeuvres écrites pour deux pianos, installés dans un dispositif scénique, place d’Imguimbert. De nombreuses surprises attendent également au détour le spectateur, lorsque d’autres instruments s’inviteront à la fête, ainsi que des chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Noires ou blanches, doubles ou triples croches, une vraie pyrotechnie musicale pour une seule clef, celle du bonheur musical sous les cieux du Comtat !

Musique aux Etoiles -

Quelques notes et puis s'en vont

2011