Née en 1986 à Timisoara (Roumanie), Suzana Bartal commence l’apprentissage du piano à l’âge de 8 ans. Elle fait ses études au Collège National d’Art de sa ville natale et y suit les cours de piano de Flora Toth et de Felicia Stancovici. En juillet 2005 elle obtient le baccalauréat musique avec une note de 10/10.

En septembre 2005 elle poursuit ses études en France, au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison, dans la classe de Denis Pascal en obtenant en juin 2006 un premier prix de Supérieur à l’unanimité du jury.

Suzana Bartal a bénéficié des conseils de : Andras Schiff, Menahem Pressler, Tamas Vasary, Aldo Ciccolini, Anne Queffelec, Jacques Rouvier, Klaus Hellwig, Matti Raekkallio....

Elle se perfectionne auprès de Jean-Claude Pennetier notamment à l’Académie Ravel de Saint-Jean de Luz.

Depuis l’âge de 11 ans, Suzana Bartal a été lauréate de plusieurs concours nationaux et internationaux : concours national C. Czerny, concours international Remember Enesco à Bucarest, concours international Seiler (Allemagne), concours international EPTA (Croatie), concours international M.Cheilan Hyères (France)… Plus récemment elle remporte en janvier 2006 le 1er prix à l’unanimité du concours de Lagny sur Marne, en mai 2006 le 1er prix et le prix Fauré du concours international d’Ile de France, le 3e prix au concours FLAME à Paris et la 1ère médaille au concours Cécile Edel-Latos (mars 2007).

En octobre 2007 elle se voit décerner le 2e prix (1er prix non attribué) et le prix Debussy du concours international de piano de la ville d’Agropoli (Italie). Suite à ce succès elle est invitée à se produire avec l’orchestre Kysucka (Slovakie), lors d’une tournée en Italie. En juin 2009 elle remporte le prix de la ville de Collioure au concours international Alain Marinaro.

Elle est également sélectionnée pour le prestigieux concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud à Paris en 2009.

Suzana Bartal est lauréate de la Fondation Nadia et Lili Boulanger pour l’année 2008/2009, du Mécénat Société Générale en 2009 et 2010, ainsi que de la bourse de l'ADAMI en 2011.

Elle s’est produite en récital sur les trois continents : Etats-Unis, Chine, ainsi que plusieurs villes de Roumanie (Timisoara, Lugoj, Sannicolaul Mare, Oradea, Targu-Mures, Satu Mare, Bucarest), mais aussi en Allemagne, Italie, Hollande, Hongrie et France (dans plusieurs églises à Paris, au Moulin d’Andé en Normandie, au Parc Mistral à Grenoble, au Château de Vizille, au théâtre de Dreux, à Paris dans la série Jeunes Talents…), et avec orchestre (concertos de Mozart et de Grieg avec l’orchestre philharmonique de Timisoara).

Elle a également été l’invitée d’émissions de radio et télévision roumaine et hongroise, ainsi que sur France Musique.

Lauréate de la bourse Yamaha Music Foundation of Europe en janvier 2008, Suzana Bartal est invitée à donner un récital lors d’une intégrale Messiaen au Musée d’Orsay en décembre 2008. Elle s’est produite fin janvier 2010 à Radio France dans la série Géneration jeunes interprètes.

En décembre 2010, Suzana est finaliste du concours international de piano de Campillos (Espagne).

Entre septembre 2006 et juin 2011, Suzana Bartal étudie au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon dans la classe de Pierre Pontier, puis de Florent Boffard.

A partir de la rentrée 2011, elle se perfectionne auprès du concertiste réputé Peter Frankl à l’Université Yale aux États-Unis.

En avril 2012 Suzana est invitée par András Schiff et Thomas Adès à participer à la prestigieuse académie Prussia Cove (Royaume-Uni). Elle devient également lauréate du concours de concertos Woolsey (Etats-Unis) et a donc été invitée à jouer le 3e concerto de Bartók avec le Yale Philharmonia lors de cette saison sous la baguette de Peter Oundjian.

 

 

Violon solo supersoliste de l'Orchestre lyrique de région Avignon ProvenceNée à Tübingen en Allemagne, dans une famille de musiciens Cordelia Palm commence à jouer du violon à l'âge de deux ans et le piano à l'âge de cinq ans. Son père, musicologue et chef d'orchestre, fut son premier professeur. Il la fit jouer en soliste au violon et au piano à l'âge de six ans, lors d'une tournée de son orchestre de chambre en France et en Belgique.A treize ans, elle entre à L'Ecole Supérieure de Musique de Karlsruhe où elle obtient ses premiers prix et est nommée soliste de l'Orchestre Symphonique.En 1975, suite au premier prix du concours BDI, elle participe à des enregistrements et des émissions de radio et de télévision à Francfort et Baden Baden.Elle poursuit ensuite ses études à la Julliard's School de New York dans la classe du grand pédagogue du violon, Yvan Galamian.De retour en Europe, elle est engagée au poste de violon supersoliste à L'Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence. Elle est par ailleurs sollicitée par l'Orchestre de l'Opéra de Marseille, par l'Orchestre National de Montpellier, par l'Orchestre de Cannes et l'Orchestre de Mulhouse, au poste de supersoliste.Outre ces importantes activités, elle donne des concerts aux USA, en Allemagne et en France, tant en soliste qu'en musique de chambre avec le Quatuor Palm (dont elle est membre fondateur), ainsi qu'avec Olivier Charlier, Patrice Fontanarosa, Bruno Rigutto, Jean-Claude. Pennetier, Jean Claude Malgloire, Jean Guiserix, Jean-Louis Beaumadier et enregistre des œuvres contemporaines avec l'ensemble Musicatreize dont elle est violon solo sous la direction de Roland Hayrabedian.Elle enseigne dans le cadre du stage de Pont-Saint-Esprit, aux côtés de Olivier Charlier et Ivry GitlisElle est professeur au conservatoire d'Orange depuis 2004.En 2007 elle donne une série de concerts en sonate avec Bruno Rigutto et est invitée à jouer le double concerto de Brahms avec Gary Hoffman à Avignon.

Suzana BARTAL,

Piano

 

Cordelia Palm
Violon solo

 

Premiers prix de Violon et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1978 (Classe de E.Nerini et J.Dumont).

Professeurs : Yehudi Menuhin, Henryk Szeryng, Nadia Boulanger, Augustin Dumay, Régis Pasquier.

Elle forme tout d’abord un quatuor avec son frère Olivier Charlier (Soliste et actuellement professeur au CNSM de Paris), Sylvie Altenburger et Jean Ferry, puis devient membre du Quatuor Verdi en 1979.

1er Violon de l’Orchestre de Chambre de Rouen au début des années 80 puis Co-Soliste de la Camerata de Versailles à partir de 1986. (Dir.Amaury Du Closel).

Professeur au Conservatoire d’Asnières de 1981 à 1991.

---------------

Expérience du répertoire symphonique et de la musique contemporaine :

De 1980 à 1991, effectue régulièrement de nombreux remplacements pour des concerts et tournées (Allemagne, URSS, Japon, Italie) dans les principaux orchestres parisiens (Orchestre de Paris, O.N.F, Ircam, Orchestre Lamoureux, etc.) sous la direction de différents chefs d’orchestre : D.Barenboïm, P.Boulez, S.Celibidache, J.Kakhidze, E.Krivine, A.Jordan, P.Oetvos, L.Pfaff, E. Vuillaume, etc.

Réside actuellement dans le midi et se produit régulièrement en formations de chambre et en orchestre de la Région Paca (Olrap, Opéra de Marseille, Ensemble Buffardin, Opéra de Toulon, Orchestre de Cannes, Musica13,OPPA, etc.) et participe à de nombreux festivals de la Région :Festival de Carpentras, Musique aux Etoiles, La Roque d’Anthéron, Pernes les Fontaines, etc.

Claire CHARLIER-MULLER
Violon 

 

 

Fabrice Durand a débuté ses études musicales au Conservatoire de région de Metz dans les classes de solfège et déchiffrage instrumental. Il effectue deux années de musicologie à l’Université Paris-Sorbonne. Il obtient un premier prix d’alto, un prix d’excellence à l’unanimité et un premier prix de musique de chambre à l’ENM d’Aulnay sous bois. ​

 Il exerce une activité d’enseignant dans divers conservatoires : Nanterre, CNR de Grenoble, Bourg-Saint-Andéol, Ecole de musique agréée du Tricastin. ​​

 Il fait partie de diverses formations instrumentales : Jeune Philharmonie Franco-Allemande, Orchestre des prix du CNSM de Paris, Orchestre Symphonique de Liège, deuxième soliste à l’Orchestre de Montpellier. Il se produit dans de nombreux festivals (Amboise, Orléans, Vénéjan…) au sein du Trio Kodaly. ​

Il est aujourd’hui Alto solo à l’Orchestre Lyrique de la région Avignon Provence.

Fabrice Durand,
violon alto

Aliénor Girard-Guigas débute son apprentissage de la harpe avant ses 6 ans au Conservatoire d'Avignon. Elle y obtient la médaille d'or de harpe à l'unanimité du jury en 2001. Elle se perfectionne ensuite au cours de master classes et de stages auprès de Suzanna Mildonian, Marie-Claire Jamet, Isabelle Moretti, Fabrice Pierre et Marie-Pierre Langlamet. En 2004, elle remporte successivement le Premier prix (Degré Supérieur) au concours Européen de Picardie, et le Premier prix à l’unanimité du jury (degré Honneur) au Concours International de l’U.F.A.M. Elle est ensuite invitée à participer à l’Académie
Musicale de Villecroze l’été de cette même année. Parallèlement, Aliénor termine une licence en droit privé à l’Université d’Avignon. Décidant alors de se consacrer pleinement à la musique, Aliénor Girard-Guigas intègre, première nommée, la classe de Fabrice Pierre au CNSM de Lyon. Elle y obtient en juin 2008 son diplôme (DNESM) avec la mention Très-Bien. Aliénor a développé depuis son répertoire musical au sein de l’Orchestre Français des Jeunes, de l'orchestre du CNSM de Lyon, de l'ensemble Enoris, de l’Orchestre d’Auvergne, du Philarmonia de Lyon, de l’Orchestre Symphonique de St Etienne, l’Orchestre de la Musique de l’Air, de l’Orchestre Philarmonique de Radio-France et se produit régulièrement à l'Orchestre National de Lyon, l'Orchestre Régional Avignon-Provence ainsi qu’à l'Orchestre de l'Opéra de Lyon. Depuis 2009, elle est harpiste au sein du 7AO (7th Art Orchestra) composé de cuivres, de harpes et de percussions, ensemble qui revisite les bandes originales de films. Elle a joué sous la baguette de chefs prestigieux tels que Michel PLASSON , Gilbert AMY, Jean-Claude CASADESUS, Jean-Jacques KANTOROW, Leonard SLATKIN , Jun MÄRKL, Evelino PIDO, Rolf REUTER, Emmanuel KRIVINE, Mikko FRANCK, Kazushi ONO ...) et dans des cadres variés tels que ceux du Festival Berlioz,du Festival de La Chaise-Dieu, des Nuits de Fourvière, des Chorégies d’Orange, du Festival de Besançon, de la Cité de la Musique, du Palais-des-Papes d’Avignon, du Konzerthaus de
Berlin, du Symphony Hall de Birmingham, du Yokohama Minato Mirai Hall, du Aichi Prefectural Art Theater de Nagoya ou du Tokyo Opera City . Son attrait pour la musique de chambre l’a enfin conduite à jouer notamment avec l'ensemble à cordes Mare Nostrum, l’ensemble Carpe Diem, la Camerata Franz Schubert oul’ensemble Sylf (Symphonie Loire-Forez) ; en formation « Choeur et harpe » ou en duo flûte
et harpe avec Jean-Michel Demigné et Michel Lavignolle ; enfin en quintette avec ses cousins, le prometteur quatuor à cordes Girard (Danses de Debussy et Conte fantastique de la mort rouge de Caplet). Elle privilégie également le duo violon et harpe, avec Cordélia Palm (super soliste de l’ORAP), dans une formation que les deux musiciennes proposent au public mélomane très régulièrement depuis 10 ans. Leur entente musicale les a conduites à élargir leur formation en sollicitant la complicité de Fabrice Durand, alto solo de l’ORAP.

ALIÉNOR GIRARD-GUIGAS,

Harpe

 

Michèle CAILLOL est contrebassiste Professeur Suzuki.

Elle est née à Marseille dans une famille de musiciens. Contrebassiste comme son pére, elle a fait ses études musicales et instrumentales au CNR de Marseille ansi qu'à Meudon.

Elle obtient une médaille d'or et un 1er prix à Meudon.

 

Depuis 1981, elle est second soliste à l'orchestre Philarmonique de Marseille et dans différentes formations d'orchestre et de musique de chambre dans la région.

Depuis 2004,après avoir enseigné une année au CNR de Marseille,elle se forme à la Pédagogie Suzuki,méthode  spécialisée pour les jeunes enfants.

Ces formations â  l'école Suzuki de Lyon et de Copenhague avec Virginia Dixon au niveau européen lui permettent aujourd'hui d'enseigner à La Ciotat et à Marseille.

Elle a été la première à introduire cette pédagogie pour la contrebasse en France. 

Elle est aussi Présidente de l'Orchestre d'Harmonie de La Ciotat.

Elle a enseigné dans les 2 premières Rencontres de contrebasse qui se sont déroulées en Catalogne les deux années précédentes.

Michèle CAILLOL

Contrebasse

        

Née en 1966 a Reims , Yannick Fournier-Hoeltgen commence  ses études  musicales des l’âge de 3 ans , et obtient son 1er prix du CNR de Reims en 1983 dans la classe de Pierre Penassou . Elle poursuit son cursus à l’ Université Musicale Internationale de Paris chez Jean Brizard , puis au CNR de Boulogne --Billancourt chez Michel Strauss où elle obtient ses  1ers prix de violoncelle et de musique de chambre , avant d’entrer en 1985 au Conservatoire National Supérieur de  Musique de Paris dans les classes de Philippe Muller ( violoncelle ) , Régis Pasquier et Serge Collot ( musique de chambre ) , et se voit  décerner en 1988 et 1989 ses 1ers prix de violoncelle , musique de chambre  , analyse et déchiffrage .

Dès lors , elle crée d’abord le  Trio à  Cordes Guarnérius avant d’intégrer l’Orchestre de Chambre  Jean-François  Paillard avec lequel elle effectue notamment une importante  tournée aux Etats-Unis où elle joue en soliste  .

Depuis 1990  , elle occupe la place de soliste à l’Orchestre Régional de Cannes  et se produit  souvent en formations de chambre  , ce qu’elle affectionne particulièrement .

Christian Chiron

Clarinettiste.

Né à Carpentras où il débute ses études musicales, Christian Chiron poursuit avec succès son apprentissage de la clarinette au Conservatoire National d’Avignon puis aux Conservatoires Nationaux de Marseille et de Boulogne Billancourt, où il obtiendra dans chacun ses premiers prix de clarinette et un premier prix à l’unanimité de Musique de Chambre. Parallèlement, il se perfectionne avec de grands clarinettistes tel que Guy Dangain, Michel Arrignon et Jacques Di Donato.
Musicien passionné et polyvalent, Christian Chiron multiplie les expériences artistiques évoluant à la fois dans la variété, le tango, le jazz et les musiques improvisées avec le Quintette Aulos, la Camerata de Provence, l’Ensemble Stretto, le Quartet Melopeya, le Big-band de Boulogne Billancourt, le Collectif Pôle Sud, la Compagnie Brouill’art…
Il joue également dans l’Orchestre lyrique d’Avignon-Provence, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre lyrique Nancy Loraine, avec lesquels il s’est produit sur de nombreuses scènes et dans de grands festivals.
Pour le théâtre, il compose et interprète de nombreuses musiques de spectacles en France et dans le monde entier.
Christian Chiron mène aussi en parallèle une carrière de pédagogue au Conservatoire de Carpentras.

Christian Chiron

Clarinette

MOZART FOR EVER

 

 

 

Après des études à Marseille et Paris, henry Vaudé devient lauréat de la fondation Y. Menuhin, de l’académie M. Ravel, de la Camargo foundation et prix D. Milhaud et L. Wurmser. Ses rencontres avec J.C. Pennetier, le quatuor Amadeus ou M. Nordmann ont enrichi ses horizons musicaux.

Son expérience de musicien d’orchestre commence réellement en 1985 avec l’orchestre de Montpellier puis en tant que flûte solo au sein de l’orchestre des jeunes de la méditerranée (dir. M. Tabaschnik ; tournée en France, Italie, Turquie, Grèce, Croatie)

Par la suite, il a été amené à jouer avec l’orchestre de Catalogne, l’orchestre de Porto, l’orchestre d’Avignon, l’orchestre de chambre des Cévennes, l’orchestre Lamoureux (dir. Y. Sado) ou l’ensemble Intercontemporain (dir. S. Mälkki).

Très tôt, henry Vaudé se tourne vers l’enseignement de la flûte, d’abord au CRD de Troyes puis pendant 15 ans au CRR de Montpellier et depuis 2000 au CRD de Nîmes. Titulaire du Certificat d’Aptitude, il est professeur hors classe.

Passionné par la musique de chambre, il a joué pendant 20 ans avec la harpiste M. Flaissier avec laquelle il a réalisé plusieurs enregistrements dont un en trio avec percussions. Cet enregistrement qui a retenu l’attention de l’académie C. Cros comporte un répertoire exclusivement écrit pour ce trio par T. Escaich, G. Finzi ou A. Louvier.

Par ailleurs, henry Vaudé a été plusieurs années flûtiste du sextuor de M. Nordmann et a eu le plaisir de jouer avec M.A. Estrella, P.H. Xuereb, F. Pierre, le quatuor Debussy, le quatuor Ravel, …

En tant que soliste il a été amené à jouer avec orchestre des concertos de Mozart, C.P.E. Bach, Quantz, Telemann ou Takemitsu.

Les concerts l’ont amené de Madrid (auditorium National) à Amsterdam (Musikgebouw) mais aussi Paris (salle Gaveau, Opéra Bastille, Cigale), Montpellier (Festival de Radio France), Reims (Flâneries musicales), Palma de Mallorca…

Ses enregistrements ont été salués par la presse : « un jeu souple et sensible, un modèle d’éloquence, lyrique et poignant » (Diapason), « un disque essentiel de musique d’aujourd’hui, à posséder absolument » (Classica), « une sonorité limpide et magnifique, un art du phrasé que n’aurait pas renié un Jean-Pierre Rampal ! » (Traversière magazine)

MOZART FOR EVER

Henry Vaudé

Flûte

MOZART FOR EVER

Wilfrid Fournier

Cor

René Benedetti, violoncelliste

 

René Benedetti, remporte le premier prix du Conservatoire national de Paris au solfège, harmonie, musique de chambre violoncelle.

Il débute sa carrière en quatuor à cordes et en parallèle avec l’Olympia ou il accompagne Edith Piaf, Johnny Halliday, Jacques Brel, Charles Aznavour.

Il entre à l’orchestre de la Société des concerts du Conservatoire comme 3ème Violoncelle solo, puis à l’Orchestre de la Garde Républicaine.

A la création de l’Orchestre de Paris comme 2ème violoncelle solo.

Il quitte l’Orchestre de Paris pour l’Opéra national de Paris ou il occupe pendant 30 ans le poste de 1er soliste en parallèle il occupe le poste de 1er soliste aux concerts Colonne.

 

Il joue sous la direction des plus grands Chefs internationaux tels que Charles Munch, Georg Solti, Herbert Karajan, Karl Böhm, Paul Paray, Lorin Maazel, Myung-whun Chung…

 

Musique de Chambre

Il a appartenu au quatuor Via Nova, Quatuor Parrenin, Trio Classique de Paris, Quatuor Olivier Messiaen

 

Tournée

Il tourne en soliste avec les orchestres de Rio, Quito, Lima, et surtout Washington, New York, Tokyo…

Il assume en parallèle des Master class dans ces différents pays.

Il tourne avec le Quatuor Olivier Messiaen dans les pays d’Europe, Hong Kong, Japon, Corée, Australie…

 

Discographie

Coffret de Musique française avec Ravel, Debussy, Chausson et Roussel avec le Quatuor Via Nova (Grand prix du disque).

Deux quintettes de Fauré avec piano (Prix Gabriel Fauré)

Les deux trios de Schubert avec le Trio Classique de Paris.

A l’occasion des 80 ans d’Olivier Messiaen, il crée avec l’aval du compositeur le Quatuor Olivier Messiaen. Il enregistre avec celui-ci sous sa direction artistique le « Quatuor pour la fin du Temps » salué par la critique comme l’enregistrement de référence de cette œuvre (DIAPASON D’OR).

 

Pédagogie

Professeur de violoncelle à l’Ecole nationale de Musique de Montreuil et à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Membre fondateur de deux écoles de musique au Maroc (Rabat et Casablanca)

Membre fondateur de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (20 ans d’existence)

Il participe au Maroc à la création d’une école de musique pour enfants défavorisés sous le nom de « Ecole Mazaia » consacrée aux instruments à cordes et dès l’année prochaine aux instruments à vent.

 

Actualité

Il  participe à différentes tournées et actions pédagogiques en France et à l’étranger.

 Yannick Fournier-Hoeltgen  

  violoncelliste

Débute ses études en 1974 au Conservatoire de Boulogne-Billancourt  où il obtient son diplôme de fin d’études en 1976 .

 

-      Entré en 1977 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Mr   Georges Barboteu .

 

  • 1er Prix de cor à l’unanimité en 1979

  • 1er Prix de Musique de chambre en 1980 dans la classe de Mr Christian Lardé

 

Carrière professionnelle : 

 

  • Se produit parallèlement de 1976 à 1980 dans de nombreuses formations orchestrales symphoniques et de chambre en tant que soliste ou au sein de ces orchestres :

- 1er , 3ème , 4ème cor de 1976 à 1980 au théâtre des Arts de Rouen sous la direction de Mr Paul Ethuin

    - Ensemble instrumental de France : direction Jean-Pierre Wallez

    - Orchestre de chambre de Versailles : direction Bernard Wall

  •     - Orchestre de Chambre Jean-François Paillard

  • -  Nombreux concerts aux cotés de son père (cor solo de l’orchestre National de France)  sous la   direction de Lorin Maazel ,Seiji Osawa , Léonard Bernstein , Serjio Chelebidach , 

     - Orchestre Philharmonique de Radio France

  •       - Orchestre de Paris

  •       - Opéra de Paris

      Postule pour la place de Cor Solo à l’orchestre Régional de Cannes -Provence-Alpes-Côte d’Azur où il prend  ses fonctions en 1981 sous la direction de  Mr Philippe Bender .

  • Joue en soliste et en musique de Chambre avec les concertistes les plus représentatifs de la scène française . Gérard Poulet , Bruno Rigutto , au Festival du Château de Valrose 

  • Interprète avec L’orchestre de Cannes à la cathédrale de Fréjus en 1983 le 3ème Concerto de Mozart  pour cor et orchestre . 

  • Interprète au Palais des Festivals  de Cannes en 1988 le concerto pour Cor et tuba de René Gagneux 

  • Concerto pour deux cors et Orchestre de Joseph Haydn en 1995

  • Dans le cadre de l’intégrale des concertos pour instruments à vents de Mozart (saison 2005-2006  à l’orchestre régional de Cannes),interprète sous la direction de Mr Lodéon le Rondo et le Fragment de Concert,de W.A Mozart ainsi que le concerto pour cor des Alpes  de Léopold Mozart.

  • Chaque année, depuis 1986, encadre des jeunes cornistes au sein de l’orchestre de Cannes dans une opération pédagogique appelée Symphonew ,  servant à faire découvrir aux jeunes instrumentistes le métier de musicien d’orchestre . 

 

  • Discographie présente aussi bien en soliste qu’en orchestre de chambre